Trans*junction : la force et la sagesse

L’islam inclusif embrasse les personnes transgenres

Le coup d’envoi de la conférence de trois jours a été donné le jeudi avec la première européenne du documentaire sud-africain « Locked-in » - un film sur des personnes transgenres dans le contexte islamique. « Locked-in » illustre les difficultés auxquelles les personnes transgenres dans un contexte islamique sont confrontées, et fournit une image détaillée des cas de transphobie et son impact négatif dans différents domains. Le documentaire montre que la religion est compatible avec la non-conformité de genre, et ainsi, met en lumière le caractère inclusif de l’islam. 

Le public divers était impressionné par les témoignages poignants dans et après le documentaire – des témoignages qui étaient puissants dans leur vulnérabilité. Lola nous raconte qu’elle était très impressionnée par les expériences de la femme transgenre : « Elle semblait être très intelligente, quelqu’un qui a exposé sa situation d’une façon intrusive et avec éloquence. Ce soir-là, ses tourments et sa souffrance étaient presque palpables, surtout dans ses moments de silence. »

La modératrice, prof. Iman Lechkar, était très satisfaite de la méthode holistique qui examine le problème de différents points de vue et de différentes façons : « Il y avait, d’un côté, le documentaire qui nous donnait quelque chose de visuel, et d’un autre côté, le compte-rendu avec différents points de vue. Quelqu’un l’a examiné sous l’angle des droits de l’homme, l’attention a été portée sur le bien-être, il y avait un point de vue académique, et tout cela était incarnée par la présence des experts. »

Comme beaucoup d’autres personnes présentes, prof. Lechkar percevait une valeur ajoutée dans la présence des experts : « En tant que homosexuel, l’imam Hendricks était le symbole ultime que l’islam ne peut exclure l’homosexualité. Pour quelqu’un qui vient du monde académique, cela est très novateur. Trop souvent nous restons dans nos petites bulles, ou nous prêtons trop peu d’attention aux expériences concrètes des gens. »

 

Les journées d’étude et d’épanouissement personnel : 2 jours intenses

Aussi pendant la Journée d’étude, l’imam Muhsin Hendricks était l’invité le plus remarquable pour beaucoup de participants. Surtout son intervention sur la centralité de l’amour dans l’islam leur est restée. Mais cela devenait aussi plus concret, comme en témoigne l’expérience d’Anushik : « Il nous a appris à comprendre certains versets du Coran et comment les utiliser afin de mieux guider des citoyens/clients. Son intervention nous a aidé à prendre conscience du fait que certaines personnes « oublient » des versets du Coran, à l’avantage d’une sorte de propagande ou politique. Entre les mains d’un humain, la chose la plus fragile, précieuse et belle est une chose cassable qui peut être utilisée avec de mauvaises intentions, et cela vaut également pour la religion. »

La conférence de trois jours s’est terminée par une Journée d’épanouissement personnel remplie d’ateliers émancipatoires pour des personnes LGBT issues de l’immigration. Malgré le fait que beaucoup de participants ne se connaissaient pas, pour certaines personnes, ce pourrait être décrit comme une réunion en famille. « C’était sympa de voir tout le monde aider à mettre la table pour manger », racontait Jamal. Rachid parlait également d’une « excellente réception et ambiance. » L’un des points forts de la journée fut l’atelier créatif par thérapeute Catherine Gouffeau : « Ça m’a vraiment plu, même si je l’ai trouvé intense », ainsi Jamal. Pour beaucoup de participants, ses mots sont probablement le résumé de la journée : intense et émotionnelle, mais en même temps unificatrice et revigorante.

Et ceux qui n’arrivaient pas à se lasser de la détente, connexion, et d’être ensemble avec toute la famille Merhaba – et ils étaient nombreux ! – ont dansé jusqu’à l’aube au Merhaba Funky Party, une soirée exceptionnelle. Une fin idéale d’un mois d’anniversaire sensationnel !